Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Astier and CoAstier and co

Tous nos articles Cinéma

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 24 mars 2010

Tout ce qui brille, le film de Géraldine Nakache, sorti au cinéma

L'affiche de Tout ce qui brille, de Géraldine Nakache et Hervé Mimran

L'un des premiers rôles d'actrice de Géraldine Nakache était celui de la duchesse d'Aquitaine dans Kaamelott. La sœur d'Olivier Nakache (Nos jours heureux) passe maintenant elle aussi à la réalisation, en co-signant son premier long-métrage, Tout ce qui brille, sorti en salles aujourd'hui. En plus des rôles principaux tenus par Géraldine Nakache et Leila Bekhti, on y retrouve aussi Virginie Ledoyen, Manu Payet, Audrey Lamy...

L'histoire : Ely et Lila sont comme deux sœurs. Elles se connaissent depuis l'enfance, partagent tout et rêvent ensemble d'une autre vie. Elles vivent dans la même banlieue, à dix minutes de Paris. Aujourd'hui, Ely et Lila ne veulent plus être à dix minutes de leurs vies. De petites embrouilles en gros mensonges, elles vont tout faire pour essayer de pénétrer un monde qui n'est pas le leur où tout leur semble possible. Mais tout ce qui brille...

samedi 20 février 2010

Serge Papagalli révèle ses projets aux Forenpom

À l'image de son personnage de Guethenoc dans Kaamelott, Serge Papagalli a un emploi du temps très chargé. Alors qu'il achève une tournée théâtrale, que des DVD de 2 de ses spectacles sont édités sur son site, et qu'il est toujours tous les matins sur France bleu Isère, Papagalli entame déjà de nouveau projets ! Les Forenpom sont allés à sa rencontre pour lui demander d'en dire plus sur ces nouvelles créations. L'interview complète est disponible sur leur forum. En voici quelques extraits :

Question facile, pouvez-vous nous parler un peu de ce film ?
Il s’agit de « Y va où le monde ? ». Le tournage aura lieu du 28 juin au 31 juillet. C’est un long métrage, que je réalise, que je suis en train d’écrire et dans lequel je joue. Il mettra en scène la famille Maudru, une famille de paysans Dauphinois, des personnages créés pour le spectacle « On est pas des quand même ». Ils sont implantés dans ce cadre, mais ils représentent davantage toute la France. Le film s’adresse à tous les Français, et pas uniquement aux Dauphinois. Ce sont des paysans, avec de petites exploitations familiales, je ne vous parle pas des grands groupes agricoles où les terrains font 2000 hectares (rires). Les Maudru sont l’archétype de ce type de famille-là. C’est une question d’héritage familial : on a tous un grand-père, un arrière-grand-père ou un oncle qui a travaillé dans l’agriculture, c’est de ces gens-là dont je veux parler. Ils combattent à leur façon la mondialisation et les grands distributeurs qui ont tendance à les faire disparaître. C’est donc une comédie, avec un fond social. Depardon a fait un reportage il y a peu de temps, qui a été distribué aussi, sur les paysans de moyenne montagne, « la vie moderne ». Là ce n’est pas un reportage, ni un film dramatique, ça reste une comédie, mais sur un sujet qui me tient à cœur et que je traite avec humour et tendresse.

J’ai entendu dire aussi que vous préparez un nouveau spectacle, « On va tâcher moyen » ?
Effectivement, vous êtes bien renseignée ! Je suis en train de l’écrire en ce moment-même. Enfin je suis sur mon bureau où je suis censé l’écrire du moins. J’en suis aussi à ma deuxième ou troisième version du film… Mais donc ce spectacle est intitulé « on va tâcher moyen », ce qui est du parler régional. C’est la suite de « on est pas des quand même », et donc on retrouve la même famille (les Maudru). C’est un pur hasard, je ne pensais pas que cette année serait presque entièrement consacrée à cette famille de paysans. La sortie est prévue pour le mois d’octobre.

Et Kaamelott dans tout ça… Dans la dernière saison (livre VI), on a eu la chance de découvrir le jeune Guethenoc, toujours avec son comparse Roparzh (Gilles Graveleau) et Belt (François Morel).
Vous savez déjà si on retrouvera notre paysan préféré dans les films à venir ? C’est du moins ce qu’Alexandre (Astier) m’a promis. C’est pas toujours facile parce qu’on est tous très occupés, moi en ce moment, lui il devait tourner avec Delon, il va peut-être tourner avec Adjani, bon.... Les films sont prévus pour 2011-2012. Il n’y a pas de contrat, on a des relations conviviales. Bien sûr je l’ai menacé de mort si je ne jouais pas dans la suite (rires). Non il n’y a rien d’officiel, mais logiquement on devrait avoir le retour des personnages qui ont fait le succès de la série au début, en plus du style et de l’écriture d’Alexandre.

On reparlera évidemment du film à sa sortie sur ce blog, ainsi que des prochaines dates de tournée de serge.

vendredi 22 janvier 2010

Alexandre Astier souhaite voir Jean Reno dans sa comédie à la cour de Louis XV

Alexandre Astier a répondu à une courte interview du Progrès lyonnais, avant la dédicace de demain dans la capitale des Gaules. Au cours de l'entretien à lire sur le site du journal, Alexandre Astier déclare que la nouvelle version de M. Karlsson « doit exister rapidement ». Il évoque aussi son projet de « comédie qui se déroule à la cour de Louis XV. Pour ce film, je pense à Jean Reno ». Et dans la toute dernière question, le journaliste demande ce qu'il en est du Graal. Mais il reçoit pour seule réponse : « Je souhaite à mes personnages de le trouver… enfin ! »

vendredi 11 décembre 2009

Nouvelles interviews d'Alexandre Astier

Hier midi a eu lieu le chat vidéo avec Alexandre Astier proposé par le site du quotidien suisse 20 minutes. Parmi les sans doutes nombreuses questions posées, quelques-unes ont eu la chance de se retrouver dans une interview plutôt intéressante de deux fois 15 minutes. Vous pouvez la voir en entier sur cette page.

On a notamment demandé à Alexandre ce qu'allait raconter le premier film Kaamelott. Fort logiquement, explique-t-il, puisque dans le dernier épisode du Livre VI, les chevaliers traqués par Lancelot se cachent, le film les suivra dans leurs efforts pour sortir de leurs cachettes. À propos de la série, Alexandre Astier semble avoir rechaussé les gants, puisqu'il affirme maintenant avec certitude qu'il veut faire un album des musiques de Kaamelott, « avec plein de choses qui sont tirées de toutes les saisons, mais réorganisées, réarrangées, remixées, même recomposées pour certaines ».

Concernant ses autres projets, Mme Karlsson n'est pas encore sur les rails. Pour rappel, le scénario est actuellement entre les mains d'Isabelle Adjani qui, si elle l'accepte, reprendra le rôle-titre. Quand au film d'époque, deuxième projet cinéma d'Alexandre, il est pratiquement achevé d'écrire. L'intrigue se déroulera en France au XVIIIè siècle, sous l'ancien régime.

Alexandre a aussi fait la promotion des produits Kaamelott sur le site Libfly.

Enfin, Philippe Vandel l'a interviewé dans son émission sur France Info. Vous pouvez réécouter cette interview sur le site de la radio. Il y annonce qu'il « garde » Benoit Poelvoorde pour Kaamelott au cinéma.

 

samedi 5 décembre 2009

Alexandre Astier en interview pour Cinéma France : un film avec la bête du Gévaudan en écriture

Alexandre Astier a rencontré le site Cinéma France pour une interview à l'occasion de la sortie du Livre VI de Kaamelott. Il s'y entretient longuement sur l'évolution de la série, depuis le court-métrage jusqu'aux prochains films. Et en filigrane, il décrit l'importance des histoires dans ce qu'il fait, et révèle écrire un film dans lequel le héros rencontre la bête du Gévaudan. Il avait déjà parlé de cette envie d'adapter le mythe dans le magazine Geek. Peut-être est-ce ce film d'époque qu'il confirmait écrire il y a 10 jours.

Voici quelques extraits de l'interview intégrale :

Vous dites que vous avez épuisé le format télé, donc on imagine forcément que la prochaine étape de Kaamelott, c'est le cinéma.
C'est prévu, simplement c'est encore une autre forme. En deux heures une épopée doit être bouclée donc je sais ce qui s'y passe dans ce truc-là, mais il y a pas… (il hésite et reprend) c'est encore une autre transformation. Je pense que quoi qu'il en soit, il y aura des gens qui seront déstabilisés par le film comme certains ont été déstabilisés par les saisons 5 et 6, par le changement de format, par le changement de ton, par tout. Il faut évidemment s'attendre à voir Kaamelott comme on ne l'a jamais encore vu. Probablement plus épique, plus riche et plus « punch » aussi. Des évènements seront ramassés en moins de temps mais c'est encore une autre forme.

Vous parlez de l'héritage anglais (donc on pense forcément aux Monty Pythons), vous évoquiez aussi Michel Audiard…. Quelles ont été vos autres influences sur Kaamelott ?
[...]
Star Wars dans la volonté de faire une grande quête, et de mêler à l'humour quelque chose de très sérieux sur la paternité, le don, la noblesse ; la chevalerie. Qu'est ce que c'est qu'un Jedi sinon un chevalier. C'est directement tiré des notions de la chevalerie. Donc c'est un grand mélange… Comme tous les geeks qui ont tendance à être pluriculturels : ils aiment Goldorak, Spider-Man… Et puis dans Kaamelott il y a un peu tout ça et probablement dans tout ce que je ferais, d'une manière ou d'une autre, avec un côté bien français. Je suis en train d'écrire un film qui fait rencontrer le héros que j'ai créé et la bête du Gévaudan. Pour moi, la bête du Gévaudan c'est la « geekculture » française. On n'a pas de Superman nous. L'homme parfait qui passe par-dessus les buildings et qui détruit les méchants, ça c'est le fantasme américain. On peut se l'approprier mais c'est tout de même un fantasme de colons, de cow-boys. On a des trucs magnifiques chez nous : on a Belphégor, la légende du Gévaudan… des choses beaucoup plus européennes, plus austères et je suis sûr qu'on peut avoir notre « geekculture » aussi meilleure que les Ricains. Il faut simplement qu'on se fasse confiance, on a un patrimoine de dingue, simplement en lisant les histoires de notre pays !

mardi 10 novembre 2009

Brice Fournier au cinéma dans À l'origine

Brice Fournier pour À l'origine, photo dans Studio Cine Live

Brice Fournier arrive demain sur grand écran, aux côtés de François Cluzet et Emmanuelle Devos. Celui qui interprète Kadoc dans Kaamelott sera à l'affiche du film À l'origine qui sort ce 11 novembre. Voici le synopsis, et la bande-annonce :

Philippe Miller et un escroc solitaire qui vit sur les routes. Un jour, il découvre par hasard un chantier d'autoroute abandonné,arrêté il y a des années par des écologistes qui voulaient sauver une colonie de scarabées. L'arrêt des travaux avait été une catastrophe économique pour les habitants de cette région. Philippe y voit la chance de réaliser sa plus belle escroquerie. Mais son mensonge va lui échapper.


À l'origine - envoyé par europacorp.

samedi 17 octobre 2009

Alexandre Astier écrit un film en costumes d'époque

Rapporté du journal Aujourd'hui en France sur le compte Twitter leblogtvnews : Alexandre Astier serait en train d'écrire un film d'époque, situé au XVIIIè siècle, et qui nécessiterait donc de nouveau des costumes. Le film est annoncé comme une comédie.

mardi 13 octobre 2009

Alexandre Astier à Telle est ma télé

L'émission de TPS Star consacré à la télévision Telle est ma télé a reçu comme invité hier Alexandre Astier. Vous pouvez visionner l'interview complète de Mathias Gurtler et ses chroniqueurs dans la vidéo qui suit, grâce à l'indispensable Fullhdready. Vous y verrez Alexandre Astier révéler que Niels Arestrup était bien prévu dans le Livre VI de Kaamelott (comme on a pu le voir ici), mais il n'a pas pu se libérer. L'auteur annonce aussi que le premier volet des films Kaamelott « ne va pas tarder d'être fini d'écrire » ! Ses autres projets sont aussi évoqués : puisqu'ils sont nombreux, il semble se faire à l'idée qu'il devra peut-être déléguer des tâches, notamment sur Vinzia (qui retrouve le statut de série télé, au passage). Concernant le film M. Karlsson, s'il le refait, « ce serait plutôt Mme Karlsson ». Et pour l'interpréter, « ça pourrait être une anglophone »... Autre nouvelle, Alexandre Astier apparaitra dans la saison 2 de Hero Corp. D'ailleurs, d'après le forum consacré à la série de Simon Astier, vous pouvez le voir dans la bande-annonce de la saison sur Comédie.

samedi 10 octobre 2009

Alexandre Astier interviewé par des blogueurs

À l'invitation d'Allociné, une poignée de blogueurs de différents horizons ont pu interviewer Alexandre Astier. De la diversité des participants sortent différentes questions, moitié sur Kaamelott, moitié sur les autres projets de l'auteur. L'intégralité est publiée sur le site Cloneweb, et voici quelques infos intéressantes sur les projets d'Alexandre Astier :

Les 3 films de la trilogie Kaamelott se dérouleront à 3 époques différentes. Une large ellipse temporelle les séparera donc, et ils présenteront chacun un évènement majeur.

Le film d'Alexandre Astier M. Karlsson est mis en attente. Alexandre Astier cherche une bonne idée pour le relancer malgré l'absence d'Alain Delon. En attendant, il s'est mis à l'écriture de 2 films : le premier opus de Kaamelott, et un autre dont il ne veut pas parler. Partant dans un débat sur les étiquettes qu'on colle aux gens, il estime que les gens prendront ce film comme une comédie, même si ce n'est pas son unique but.

Mise à jour du 14 novembre : Allocine publie une version vidéo et de meilleure qualité sonore de l'interview :

mercredi 23 septembre 2009

Au cinéma : Lionnel Astier dans Le dernier pour la route

Le film Le dernier pour la route sort aujourd'hui dans les salles obscures. François Cluzet tient le rôle-titre de cette adaptation du livre de Hervé Chabalier, qui retrace son combat contre l'alcoolisme. Autour de lui, on trouvera Michel Vuillermoz, Mélanie Thierry, mais aussi Lionnel Astier. Voici la bande-annonce de ce film :

- page 2 de 6 -